On promet un beau futur à Usbek & Rica.

Où peut-on s’interroger sur l’avenir de la sorcellerie ou de la téléportation ? Envisager sans rire la fin possible de l’ère du LOL permanent propulsée par la génération des « digitale natives » ? Ouvrir les yeux sur l’intérêt des monnaies complémentaires à la rescousse du capitalisme… tout en découvrant un vrai billet de 10 usbeks à aller échanger fièrement contre des livres à la Gaité Lyrique ?

Pas de symposium à l’autre bout du monde… foncez simplement chez votre kiosquier chéri pour demander Usbek & Rica, le « magazine qui explore le futur », sorti le 26 janvier. Articulez bien car tout le monde ne se rappelle pas comme ça aussitôt des deux personnages des Lettres Persanes de ce cher Montesquieu auxquels le magazine trimestriel fait référence dans son titre. Un nom de baptême bien heureusement humaniste pour une démarche qui l’est tout autant : interroger les tendances et progrès technologiques pour voir s’ils correspondent à des progrès humains.

Voilà le viatique qu’il nous faut dans cette période troublée où certains voient une profonde mutation là où d’autres déplorent simplement une crise majeure. Dès la couverture d’Usbek & Rica, ça démarre fort avec ce nouveau-né dont le toupet est remplacé par la mèche d’une bombe prête à exploser… : « NO FUTURE Nous faisons de moins en moins d’enfants. A ce rythme, l’humanité pourrait disparaître. » Voilà qui me titille les neurones à l’heure où chacun y va de son couplet sur la surpopulation de notre bout de terre…  Un dossier édifiant nous attend sur notre possible extinction… vers 2400.

Au présent, comme au futur, une chose est sûre : on ne voit pas le temps passer à la lecture de ce nouveau numéro. C’est brillant de bout en bout. Ajoutez à cela une maquette aussi intelligente que séduisante, sans donner dans l’esbrouffe… et vous aurez du miel pour les méninges et la rétine.

Attendre le 26 avril jusqu’au prochaine numéro va-t-il être possible ? Je n’ai plus qu’à commander mon chronopropulseur sur futur.com pour me retrouver d’un battement de cil à la fin du mois d’avril. Lorsque vous aurez vous aussi mis le nez dans votre Usbek & Rica, n’hésitez pas à me donner votre avis…

Linki-linki > le site du magazine Usbek & Rica

>en savoir plus sur les Lettres Persanes de Montesquieu

>l’expo « 2062 » à la Gaité Lyrique de Paris, dont Usbek & Rica est partenaire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.