Le contre-sens est un outil inefficace.

Suscite-t-on plus facilement le désir lorsqu’on est affublé d’un nom aussi imprononçable que RAZR ? Suffit-il de dire qu’on est désirable pour le devenir ? Comme ça, en attendant le bus, Motorola nous assène pourtant : « Le désir est un sentiment puissant. »

Derrière la vacuité du concept ici avancé, j’ai irrésistiblement envie de redonner  aux mots leur véritable sens, sens qu’une malheureuse traduction du slogan du nouveau Motorola RAZR a peut-être tout simplement escamoté.

Monsieur Motorola, je ne sais pas si votre femme nous écoute, mais, je vous le dis solennellement : le désir n’est pas un sentiment. On peut désirer sans aimer vraiment et aimer encore à 80 ans en ayant cessé de désirer. Le désir est très exactement, définition à l’appui,  une  « tendance qui porte à vouloir obtenir un objet connu ou imaginé/une tendance consciente et suscitée par quelqu’un aux plaisirs sexuels ». On n’est pas encore dans l’affectif, on est dans l’attraction. Une relation peut commencer par une grande bouffée de désir, ça n’en fait pas immédiatement une grande histoire sentimentale. Ne mélangeons pas les strings et les mouchoirs… et les malentendus seront évités.

Certes, les résultats d’une étude révélée à la conférence internationale Mobile Web Africa de Johannesburg nous indiquaient récemment que « nous » regardons en moyenne notre mobile 150 fois par jour… On pourrait en conclure que, pour une partie croissante de la population, cet engin lisse et vibrant est devenu un sex-toy virtuel autant qu’un vrai doudou communiquant.

Certes, à l’heure où on kiffe et puis point barre, qu’est-ce qu’on en a à faire de la différence entre le désir et le sentiment ?

Eh bien justement, à force d’utiliser les mots n’importe comment, on finit par appauvrir notre réservoir à concepts, par oublier les nuances, par penser que tout se vaut. Monsieur Motorala, je ne mange pas de ce téléphone-là.

Publicités

2 réflexions sur “Le contre-sens est un outil inefficace.

  1. clod dit :

    Bien vu ! Et aussi mal entendu, car je ne suis pas loin d’entendre « RASOIR » quand je lis l’imprononçable « RAZR » (on fait ce que l’on peut avec ce que l’on nous donne). 2/20, peut mieux faire !

    • Merci pour votre commentaire, Clod. C’est vrai qu’un mobile qui fait rasoir, ce serait au moins un plus-produit tout à fait nouveau et franchement intéressant pour la gente masculine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.