Walter branche sa watture…

Le verdict est tombé et les dictionnaires peuvent aller se faire lifter ! Le Festival XYZ du mot nouveau a choisi « watture » pour être le néologisme de l’année 2012. Le terme « célébruité » le suivait de près aux sorties d’urnes… mais la « watture », autrement dit la voiture électrique, l’a pris de vitesse… Lire la suite « Walter branche sa watture… »

Brunch philo à la Villa Noème

D’un clic de souris, frappez à la porte de la Villa Noème. Vous êtes le/la bienvenu(e) dans un webzine culturel qui cultive un esprit positif et humaniste insufflé par de vraies rencontres. Priorité est donnée aux talents et aux regards nouveaux, loin du conformisme ambiant, soit tapageur, soit morose. A l’invitation de sa directrice de publication Emilie Provost , je contribue avec plaisir au numéro de novembre, dédié au cocooning… façon Villa Noème ! Ici pas de recette de tisane ou de masque aux plantes, pas de clichés rebattus sur l’art de buller. Alors, pour changer des poncifs sur les bonheurs du plaid en polaire, j’y propose un brunch philo un peu particulier… Lire la suite « Brunch philo à la Villa Noème »

Happy is the new chic, ma chère Simone !

Par bonheur, j’ai croisé la nouvelle campagne pour la marque de prêt-à-porter Morgan. En découvrant le nouveau slogan, j’ai bien compris que les mannequins qui font la tête pour se donner un genre sont définitivement priés d’aller se faire rhabiller… C’est totalement dépassé et en plus, c’est désormais anti-civique.  Bientôt les grincheux se feront lâchement dénoncer à la Police du Sourire. Le bonheur est devenu un devoir et vous n’y couperez pas. Plus le ciel mondial se charge de nuages menaçants, plus le positivisme est de rigueur (encore un oxymore ?) jusque dans les replis de la mode. Comme ce n’est franchement pas l’euphorie, il va falloir y mettre du vôtre les filles. Allez soyez chics : soyez joyeusement heureuses pour que ça décore les rues et qu’on n’y voit que du feu. La tâche vous semble illusoire ? Lire la suite « Happy is the new chic, ma chère Simone ! »

« Elle va refaire sa vie … »

Je dédicace ce texte à mon amie Hélène qui m’a soufflé qu’une phrase aussi absurde que celle-là méritait bien un billet d’humeur. A ce moment-là, je venais de terminer le dernier livre de Philippe Delerm « Je vais passer pour un vieux con »… Derrière ce titre aussi provocateur que peu représentatif du contenu réel de l’ouvrage, l’auteur part justement de l’agacement ou de l’amusement mélancolique qu’éveillent en lui certaines phrases toutes faites. Une fois de plus, il nous offre de vraies pépites et nous montre l’acuité de son regard, qui sait débusquer la vérité dans les détails. « Elle va refaire sa vie »… C’est l’expression que m’a donc soufflée Hélène : une phrase pleine de naïveté qui s’applique pourtant la plupart du temps à des personnes de plus de sept ans…

Lire la suite « « Elle va refaire sa vie … » »

#experiencephilo 2 – Se définir en attendant le train

Voici ma deuxième expérience philo inédite, proposée à l’occasion de la publication par Roger-Pol Droit de son livre «Petites expériences philosophiques entre amis » (Editions Plon)

« Vous êtes arrivé sur le quai un peu en avance, car il est bien connu que les conducteurs de train ne peuvent attendre les retardataires. Vous voilà dans un espace-temps de 10 minutes, consacré à la patience et à la flânerie intellectuelle. Vous pourriez tuer ce temps immobile avec votre mobile… mais vous prenez le parti de l’étrange avec une nouvelle expérience philosophique : vous vous donnez 10 minutes pour énumérer vos caractéristiques fondamentales. Lire la suite « #experiencephilo 2 – Se définir en attendant le train »

Imaginez que l’image remplace le mot…

Aujourd’hui, l’opérateur Orange nous propose de télécharger aussi vite que nous parlons. Pour illustrer le propos, les personnages de la publicité échangent leurs impressions non pas avec des mots, mais en montrant à leur interlocuteur des images sur leur tablette tactile. Le raccourci hyperbolique me plonge dans une drôle de réflexion, articulée pour l’instant par des phrases. Imaginez qu’en 2 500 après J.C  on ne se parle plus avec des mots, mais par images interposées transmises entre smartphones depuis notre cerveau… Quelques reliquats primitifs sortiraient encore accidentellement de notre gorge : des cris d’effroi ou les râles de plaisir ! Nos prothèses numériques nous permettant de discuter à la vitesse de la lumière par télépathie 5.0, nous ne nous donnerions plus la peine de tourner des phrases avec des mots approximatifs… pour des interlocuteurs qui lisent tous des choses différentes entre les lignes.  Lire la suite « Imaginez que l’image remplace le mot… »

Histoires de portables.com

Alors que seulement 49 % des français affirmaient en mars dernier qu’ils pourraient survivre à la disparition de leur portable sans difficulté, cette nouvelle névrose appelée « nomophobie » génère son lot d’anecdotes.  Les employés des boutiques de téléphonie mobile en sont les rapporteurs quotidiens et ont désormais leur blog où ils peuvent relater les plus cocasses et les plus désespérantes… Lire la suite « Histoires de portables.com »