Histoires de portables.com

Alors que seulement 49 % des français affirmaient en mars dernier qu’ils pourraient survivre à la disparition de leur portable sans difficulté, cette nouvelle névrose appelée « nomophobie » génère son lot d’anecdotes.  Les employés des boutiques de téléphonie mobile en sont les rapporteurs quotidiens et ont désormais leur blog où ils peuvent relater les plus cocasses et les plus désespérantes… Il s’agit du blog Histoiresdeportables.com, qui offre au fil des billets le témoignage du « lien quasi charnel » que les connectés entretiennent avec leur nouveau doudou.  Ne manquez surtout pas les 5 récits des pertes de portables les plus improbables recensées par une compagnie d’assurance britannique…

>Un blog créé par Agnès Niedercorn, auteur (Idylles, mensonges et compagnie, éditions Calmann-Lévy) journaliste free-lance, en collaboration avec Nicolas Robert de Rancher, qui a travaillé huit ans pour un opérateur de  téléphonie mobile.

 *D’après un sondage paru en avril 2012 dans le Parisien, réalisé par la société Mingle auprès de 1 500 utilisateurs.

Publicités

5 réflexions sur “Histoires de portables.com

  1. Phil2fer dit :

    Ah la vache ; )

  2. Erick dit :

    Comment a-t-il pu perdre son téléphone dans une vache ??? Il voulait que sa vache soit cownectée, c’est ça ?

  3. Clod dit :

    Après on se plaint d’avoir des « vaches folles ». L’autre jour en mangeant mon steak j’ai l’ai vu vibrer : sans doute un appel téléphonique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.