#experiencephilo3 Inventer une nouvelle unité de temps

#experiencephiloDécrochez les pendules. Portez les montres chez le cordonnier. Faites taire l’horloge parlante. C’est dimanche et vous n’avez rien prévu. Voici qu’une journée vous est offerte pour dompter le temps qui passe. Secondes, minutes, heures, jours, semaines, années, siècles… vous avez décidé de changer de repères. Quelle pourrait bien être votre nouvelle unité de mesure du temps qui passe ? Votre mission philosophique consiste à l’inventer, si vous l’acceptez… Quand allez-vous considérer qu’une journée s’est écoulée ? Facile, c’est lorsque vous êtes obligé de rallumer la lumière du séjour… ou lorsque votre chat vous réclame à nouveau à manger. Mais vous êtes gêné par la précision toute relative de la chose. Qu’allez-vous faire avec les unités plus fines qui rythment la journée ? Vous avez bien un vieux métronome, mais… s’il bat la mesure, il ne compte pas pour autant le temps effectivement écoulé. Vous avez une idée : allumer une bougie d’anniversaire et appeler un ami pour qu’il vous indique en combien de temps elle se consume. Bon, certes vous trichez un peu, mais surtout, vous vous dites : « Comment vais-je faire pour conduire en allumant des bougies dans ma voiture, pour attendre un rendez-vous en sortant mes bougies à embraser l’une après l’autre, remplir mon panier au marché sans brûler personne ? »  Non décidément, après avoir cherché un digne remplaçant à tous vos compteurs de temps, vous finirez peut-être par ressentir l’essentiel. Après avoir perdu vos repères habituels du temps social, vous ne pourrez plus vous raccrocher qu’à une certitude : le seul morceau de temps qui existe vraiment, que vous pouvez saisir de tout votre être sans aucune montre, c’est l’instant présent , coincé entre le passé qui s’est enfuit et l’avenir qui n’est pas encore. Ce présent, c’est le seul lieu du réel. Et si vous décidiez de vous plonger avec délectation dans le présent permanent… au lieu d’essayer de dompter une anguille : le temps qui passe sans jamais s’arrêter ?

>Lire mes 2 autres expériences philo : 

Devenir une goutte d’eau sous la douche

Se définir en attendant le train

Ces trois textes s’inscrivent pour moi dans l’#experiencephilo collaborative initiée par les @EditionsPlon et @orange à l’occasion de la publication du livre du philosophe Roger-Pol Droit, que j’ai eu le plaisir de rencontrer dernièrement en compagnie d’autres blogueurs. Je vous encourage à savourer chacun des voyages intérieurs que l’auteur nous propose dans « Petites expériences philosophiques entre amis »… du miel pour les neurones.

Publicités

2 réflexions sur “#experiencephilo3 Inventer une nouvelle unité de temps

  1. Erick dit :

    Je ne sais pas qui a inventé le temps, mais il aurait pu faire les journées un peu plus longues, n’est-ce pas, Monsieur Cadbury ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s