Sephorisme, n. masc.

sephora-bombassitude

Connaissez-vous le verbe « cosmétiquer » ? Je viens de le découvrir dans le dictionnaire. C’est un verbe du 1er groupe dont la définition est : « enduire d’une préparation cosmétique ». Cosmétique, quant à lui, vient du grec « kosmos ». On se calme : cela n’a rien à voir avec la fantaisie cosmologique des frères Bogdanoff, puisque ce mot veut tout simplement dire « ornement ». Pas de doute, nous sommes bien dans le domaine des apparences, qui doivent être, comme chacun le sait, soit dépassées, soit au moins sauvées.  En terme de « tape dans l’œil » cosmétique, Sephora a bien compris que l’écueil éternel des publicités pour les produits de beauté, c’est justement l’effet « inaperçu » : comme toutes les marques utilisent les mêmes images lisses, les mêmes codes et les mêmes promesses, cela devient fort compliqué de sortir du lot.  Qu’à cela ne tienne, grâce à Sephora, on casse les codes…
On trouve donc dans nos rues, des muses d’ailleurs au regard scrutateur,  en plans serrés et démultipliés qui illustrent certainement différentes façons d’incarner la beauté. L’effet artistique est saisissant : oui, c’est bien vous qu’elle regarde là quand vous attendez le bus. Bon, mais c’est bien joli tout ça, mais ça dit quoi ? Pfff… il faut toujours tout vous expliquer. Ça ne dit rien parce que la beauté n’a rien à dire : elle parle d’elle-même ; elle habite des sphères au-delà des mots ! Tellement haut qu’il faut réinventer les mots. Ceux qui me connaissent, savent mon goût pour les néologismes qui permettent de mettre la langue sur une notion muette. Là, on est ailleurs, chers amis de la bravitude. Les mots qui ornent les affiches de Sephora (sublimitude, glamourisme, fascinance, attractionisme, rayonescence et bombassitude) n’ont aucun message nouveau à vous délivrer. Le suffixe est… cosmétique. Des mots trop simples et trop galvaudés pour faire la blague ont été cosmétiqués pour devenir à leur tour des images. Bien maquillé, mais on voit quand même le vide à travers…

Publicités

7 réflexions sur “Sephorisme, n. masc.

  1. flipperine dit :

    le tout est de resté naturel, porter un maquillage discret et la beauté est dans le coeur non dans dans le physique

  2. Cette magnifique créa n’avait pas encore atteint sinon ma ville du moins ma rétine. Eh oui, comme pour tous les bonimenteurs, plus on rajoute plus c’est chelou. Surenchère dans les mots, surenchère dans les masques, surenchère dans la vulgarité. Avec un joli petit effet hypnotisant dans la DA, comme c’est subtil 😦 Ne dites surtout pas à ma mère que je suis CR, elle me croit prof de philo au Lycée Masséna.

  3. Oui mais ça décore bien les abribus : il parait qu’il y a des filles qui adoooorrrent. Promis, je ne dirai rien à votre mère (et réciproquement : la mienne me croit maquilleuse au Crazy Horse 😉

  4. Bonjour, J’ai fait une analyse similaire de cette campagne de pub, si vous voulez y jeter un oeil : http://laplumeapoil.com/2013/02/09/le-petit-sepho-illustre-plumes-sensibles-sabstenir/ Ravie de découvrir votre blog par ailleurs !
    Ce qui m’énerve, c’est que si un candidat de la télé-réalité avait employé un seul de ces néologismes, on aurait crié à l’illettrisme. Mais quand c’est la pub, alors c’est de la « création » ! C’est Jean-Claude Van Damme et Mickael Vendetta qui doivent être contents !

    • Merci beaucoup et bienvenue sur VOUS TOMBEZ PILE. Je vois que nous avons une sensibilité commune en ce qui concerne les torsions du langage 😉 Sur l’illettrisme et le verbiage publicitaire, il faut bien sûr nuancer le problème de départ : d’un côté une méconnaissance possible, de l’autre une posture qui s’autorise bien de choses pour paraître toujours plus « fun&cool ». Le néologisme peut devenir intéressant s’il enclenche une réflexion ou verbalise une notion nouvelle… On est bien d’accord qu’ici ce n’est pas le cas.

  5. LA Critique de PUB dit :

    Bonjour,

    Je suis rassurée de voir que l’on peut apprécier les néologismes, sans apprécier ceux de Sephora. Je me sentais presque conservatrice… 🙂

    http://lacritiquedepub.wordpress.com/2013/06/05/sephora-glamourisme-ou-astigmatisme/

    Contente de découvrir votre blog, cela me fait plein de nouvelles choses à lire !

    • Merci et bienvenue ! Comme dans beaucoup de domaines, ce sont les nuances qui font appel à notre intelligence : il y a le néologisme qui se la raconte mais qui n’apporte rien et le néologisme qui émerge pour dire quelque chose de vraiment nouveau ! Contente aussi de découvrir LE et LA critique de PUB…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.