Mettez sur silencieux… ou sur haut-parleur.

mobile silenceSi vous avez pris le train récemment, vous avez encore entendu cette annonce qui vous intime d’utiliser votre portable depuis les plateformes. Sourire amusé de votre blogueuse, car si tout le monde s’invitait sur les fameuses plateformes de 2 m sur 1,50 m, on aurait entre chaque wagon une boîte de sardines en pleine conversation, rendant la circulation entre wagons ou l’accès aux toilettes impossibles. Le « portable » ne désignant pas uniquement un mobile et le « mobile » ne servant pas qu’à téléphoner…vous voilà, madame SNCF, prise, de surcroît, en flagrant délit d’anachronisme… Derrière cette annonce censée faire vibrer votre goût pour le savoir-vivre, il y a aussi quelque chose qui m’a longtemps intriguée… Oui, monsieur le chef de bord qui récite la petite phrase dans le haut-parleur avec entrain, en quoi une conversation au téléphone peut-elle plus me gêner que celle des quatre mamies surexcitées qui ont réservé le « carré » juste devant moi ? Hein, on fait moins la fière… Pour protéger la quiétude des voyageurs, avez-vous ouvert des wagons-cages spéciaux insonorisés pour les classes de CE2 en goguette avec leurs institutrices aussi dépassées que résignées ? Non… même pas. Pourquoi vous en prendre alors plus particulièrement aux appels téléphoniques ? Votre annonce est sûrement restée ancrée en 1999, à l’époque où les prothèses numériques n’avaient pas envahi à ce point le paysage… et où les jaloux s’offusquaient autant de l’utilisation de cet outil barbare que du fait… qu’ils n’en possédaient pas encore, eux. Mais n’en restons pas là : il y a une raison à l’agacement du voyageur qui entend son voisin parler au téléphone… avec une voix qui n’est pas plus forte que celle des deux tourtereaux de derrière. Une revue scientifique anglaise a publié récemment une hypothèse intéressante… Figurez-vous que le cerveau est curieux par nature. Pour la cervelle d’humain, cette qualité est même vitale. Ce qui attise sa curiosité dans cette situation précise, c’est de n’entendre que la moitié de la conversation : le propriétaire de ce cerveau cherche donc constamment à replacer le bout de dialogue dans son contexte, à imaginer la réponse à l’autre bout du fil ou à prédire la suite. Chaque nouvelle phrase de la conversation est une surprise et cela excite le cerveau qui se focalise naturellement sur tout ce qui est nouveau ou inattendu. Déconcentration, agacement, cercle vicieux. L’étude montre également que, pour cette même raison, les personnes ont tendance à surestimer le niveau sonore de ce demi-dialogue passionnant à cause de ce demi-décodage particulièrement pénible et frustrant.

Alors, la prochaine fois que SuperRelou, siège fenêtre 12, relate à SuperSourd ses derniers exploits de bureau…, un choix multiple s’offre à vous :

-appeler la tante Jeanne qui n’entend pas très bien, pour déconcentrer SuperRelou à votre tour,

-aller chercher le Chef de Bord pour qu’il rappelle le code de bienséance ferroviaire à ce malotru,

-froisser feuille par feuille à côté de son combiné le journal que vous tentiez de lire, avec le supplément Livres et le paquet de chips au passage,

-lui demander de mettre le haut-parleur pour vous permettre d’avoir accès à l’ensemble de la conversation : ainsi, votre cerveau pourra se détacher naturellement de cette attraction dont vous venez de découvrir une explication scientifique…

J’attends bien évidemment vos autres propositions créatives avec la plus grande impatience. Inutile de téléphoner dans le train, un commentaire ci-dessous suffira. Je vous remercie également de ne pas tenter de sortir du train lors de son arrêt inopiné en rase campagne…

Le lien qui explique tout >> ICI

Publicités

8 réflexions sur “Mettez sur silencieux… ou sur haut-parleur.

  1. Erick dit :

    Hé oui, c’est génial les transports en commun, à un détail près : ils sont collectifs !

    • Collectifs mais subjectifs : ce qui va me gêner le plus dans un wagon n’est pas forcément ce qui embêtera le plus le voisin… et c’est là où c’est complexe, cher ami, le vivre ensemble.

  2. Cédric dit :

    Mmh quelle belle retranscription d’un vécu si souvent partagé 🙂 Ma suggestion pour SuperRelou : profiter de cet instant pour exploser son score au jeu fraîchement téléchargé… Avec le son, aussi stimulant pour le joueur qu’irritant pour l’entourage. Au risque de passer un temps du côté obscur de la force des SuperRelous…

    • L’arroseur arrosé, le gêneur gêné… l’option du jeu avec du bon son est à retenir. Il faudrait peut-être un wagon spécial « autistes » où chacun est obligé de mettre un casque… pour ne plus être gêné.

  3. nathalie dit :

    moi dans le train j’ai eu le rappeur qui ne parle pas mais « flow » , et lui il ne raconte pas sa life car le vrai rappeur il va bien ou bien ?! …j’ai eu aussi mamadou en ligne directe avec le pays et la famille devait être grande, mais le pire après bébé qui hurle c’est pas le bruit mais l’odeur!! …la mauvaise bien sûr

  4. C’était donc ça ! Très intéressant, merci. Je m’étais toujours demandé pourquoi une personne qui parle au téléphone dans un train pouvait plus nous déranger qu’une conversation normale. Me voilà désormais scientifiquement rassuré : c’est « subjectif ». Sinon, pour SuperBouche, il y a la possibilité d’enregistrer préalablement sur son propre portable l’explication tout aussi scientifique des risques supplémentaires à se griller la cervelle en téléphonant dans le train : l’intensité des émissions est à la fois 3 fois plus forte et en continu (recherche permanente de relais). http://www.robindestoits.org/Eteignez-votre-portable-dans-le-train-JT-France-2-13h-25-06-2009_a888.html
    On peut aussi laisser anodinement traîner sur la tablette commune, le magazine santé qui explique tout ça. Si ça ne marche toujours pas, il ne reste plus qu’à saisir son mobile et mimer une conversation en sa calant sur le niveau sonore (et l’expressivité) de Marthe Villalonga…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s