Chez nous, c’est les mots.

photo

Je n’ai pas assez de mots pour vous demander de me pardonner pour ce piètre cliché, volé dans la pénombre de 22 h 46…

L’ « atelier de curiosités » auquel j’ai participé mardi dernier était un authentique atelier de jeux littéraires. Une première mais déjà un must qui a affiché complet. Où ça ? Au « Rêve de l’Escalier », un antre rempli de bouquins d’occasion et garanti sans ascenseur, situé au 14-16 rue Cauchoise à Rouen, tout près de la Place du Vieux-Marché. Un incontournable des bibliophiles incurables. Les protagonistes organisateurs ? Monsieur Rêve, le bouquiniste des lieux et son complice Jeremy Dupuis ainsi que l’épatante Dorothée Piatek, auteure en littérature jeunesse. Assis autour d’une longue table enchâssée au milieu des livres, nous voici réunis comme pour un banquet du verbe. Que va-t-il se passer ?

Dorothée nous présente l’invité de marque : Christian Clères, scénariste au CV impressionnant qui a notamment été la plume radiophonique de Claude Villers et vient de signer le scénario du dernier film de Claude Duty « Chez nous, c’est trois » (sortie 17 juillet) avec dans le rôle principal Noémie Lvovsky («Camille redouble »).

Mais ne perdons pas nos moyens devant les professionnels. Restons digne, cachés derrière la désinvolte envie de taquiner les mots sans prétention. Le thème de ce soir : la curiosité. Vous vous doutez bien qu’ici, il ne s’agit jamais d’un vilain défaut, mais d’une saine démangeaison. Après la lecture d’un texte fantastique de Dorothée Piatek sur la naissance de la curiosité chez une jeune enfant qui passe son lapin… au micro-ondes, nous voilà sur le grill. Il nous faut inventer les définitions d’une poignée de mots rares. Je me lance… Pour «amure », je propose « abri de fortune construit sans mur mais dont la solidité est pourtant avérée ». Pour « bardit », je suggère « bar de nuit où on dit plus de choses que l’on ne boit de verres »… avant de découvrir qu’il s’agit d’un chant guerrier des anciens Germains au moment du combat. Hips. Mes comparses m’épatent avec leurs trouvailles… et la bonne humeur s’installe, nourrie aussi de mini-cakes salés et autres délices préparés par un duo de participantes-gastronomes. De slogans loufoques en néologismes saugrenus, nous enfilons les mots pour faire des colliers de phrases. Loisirs et création. Christian Clères nous enchante avec ses contributions décalées. Jeremy nous dévoile à travers deux de ses textes un talent de nouvelliste. Le sourire aux lèvres et le neurone pétillant, on se donne rendez-vous dans le courant du mois d’août pour la prochaine édition…

Moi je remercie encore Dorothée pour sa merveilleuse générosité et Christian Clères pour son affiche dédicacée… trophée que je dois à mon néologisme « paluche-party » qui devait désigner une « réunion placée sous le signe des caresses ». Moi aussi bien sûr, je caresse l’idée d’y retourner en août et je vous invite aussi à aller voir le film « Chez nous, c’est trois » que j’ai personnellement beaucoup aimé, indépendamment du fait qu’il est en partie tourné à Rouen. Bon, et puis, exceptionnellement, je me permets de vous en claquer deux…et non pas trois.

Les liens qu’il vous faut :

Le site de Dorothée Piatek, encore récemment primée pour son livre « L’Horizon Bleu »

La page Facebook de la bouquinerie Le Rêve de l’Escalier, à Rouen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s