« Orthotweet, tu l’écris comment ? »

orthotweet couvDes instituteurs défricheurs tentent des expériences pédagogiques en utilisant Twitter avec leurs élèves (si, si) et des e-crivains se lancent dans la twittérature en 140 caractères (oui, c’est ce qu’on peut appeler du format ultra-court). On peut donc dire que le réseau social qui gazouille tente une percée au pays des lettres. Sandrine Campèse, jeune journaliste et blogueuse au service de la langue de Voltaire, vient nous le prouver avec son opuscule récemment paru aux Editions de l’Opportun et intitulé « ORTHOTWEET 140 signes pour ne plus faire de fautes d’orthographe ». Grands-parents exaspérés sur le point d’assommer ces chères têtes blondes avec un Bled, parents englués dans l’accord du COD avec l’auxiliaire avoir, dirigeants médusés par les perles contenues dans les courriels de vos collaborateurs, reprenez espoir…Vous pensiez que le langage SMS aurait raison du passé simple ? Vous sentiez que tout combat orthographique vous ferait passer pour le plus assommant des ringards ? Heureusement, bien des règles d’orthographe et autres astuces mnémotechniques du français correct tiennent désormais dans un orthotweet. Vous pouvez donc concilier avantageusement modernité accomplie et exigence culturelle.orthotweet L’ouvrage comprend plus de 300 tweets répartis dans 5 familles et donc 5 chapitres : «Origine & sens des mots » pour en épater plus d’un, « Grammaire & Conjugaison » pour ne plus faire erreur sur la personne, « Paronymes » pour arrêter de confondre conjoncture et conjecture, « Orthographe & prononciation » pour découvrir que l’entreprenariat n’existe pas et enfin « Homonymes » pour aller se balader avec deux pieds mais un seul l…  Les tweets de Sandrine Campèse sont bien évidemment plus ludiques que la règle d’origine, à l’image du fossé qui sépare un aphorisme d’une indigeste leçon de morale. Côté digestion et assimilation, vous n’avez d’ailleurs pas intérêt à avaler ces orthotweets d’un seul trait comme un Stephen King. Vous en ferez bien meilleur usage en les picorant sur le coin du bureau.

Mon seul regret ? L’absence d’un petit index pour retrouver l’orthotweet qui m’avait éclairé il y a 15 jours, mais dont ma mémoire a depuis perdu la trace. Je caresse une hypothèse : c’est un fait exprès, pour nous inciter à re-feuilleter, passer en revue et en attraper de nouveaux au fil des pages dans notre épuisette. Ruse… En tout cas, dans un monde qui fait semblant de considérer que l’orthographe n’est qu’accessoire, mais qui s’en sert ensuite pour trier discrètement CV et lettres de motivation, il faut savoir en effet redoubler d’astuce pour combattre l’hypocrisie. Merci Sandrine.

Les liens qui s’imposent :

Le blog « La plume à poil » qui déshabille les mots, c’est ici.

Les Editions de l’Opportun, c’est par .

Publicités

3 réflexions sur “« Orthotweet, tu l’écris comment ? »

  1. Voilà un « bon coup d’éditeur » qui a le mérite de rendre service à tout le monde. Malin et utile, j’achète et je partage (140 signes pile !).

  2. Erick dit :

    Vivement le « Philotweet » pour comprendre Deleuze en 140 signes. Ou le « Bricotweet » pour réparer une fuite en 140 signes !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s