Spéculations sur le financier

financiers Bonne Maman recetteAvant les orgies de bûches au foie gras, d’huîtres au chocolat et de koulibiac aux airelles, j’ai justement décidé de nous offrir un sujet plus léger que la défense de la démocratie ou la maladie d’Alzheimer.  Léger, léger… je m’avance peut-être un peu trop parce qu’il y a quand même cent grammes de beurre et quatre-vingt grammes d’amandes. Venons-en au fait : tout en déplorant que certains financiers des plus cyniques puissent orienter le destin du monde, j’ai un faible pour les financiers aux amandes les plus délicieux que j’oriente vers mon gosier. En traînant au rayon des biscuits, j’ai repéré les financiers aux amandes Bonne Maman… et en retournant la boîte, une particularité peu courante a retenu mon attention : la marque me donne la recette sur l’emballage ! Non mais je rêve…

Vous connaissez beaucoup de produits qui vous expliquent comment refaire la même chose chez vous ? La recette de Coca-Cola est un secret d’État. La moutarde Savora garde jalousement le dosage de son mélange d’épices… et votre crème anti-âge nécessite de toute façon  plus de 25 ingrédients introuvables à la droguerie du coin. Et là, Bonne Maman est vraiment une bonne mère : elle vous file sa meilleure recette pour qu’un jour vous puissiez vous aussi la transmettre à votre bon fils ou votre belle-fille.  Pourquoi scier la branche de l’amandier sur laquelle l’usine Bonne Maman est assise me direz-vous ? Vous sortez du nid ou des jupons de Maman vous alors ! Il y a essentiellement deux bons trucs marketing là-dedans :

•donner la recette permet de souligner que tous les ingrédients de cette pâtisserie industrielle sont disponibles dans n’importe quelle cuisine, des ingrédients nobles et simples… à l’exception de la lécithine de soja qui figure dans la composition du financier industriel mais pas dans la recette. C’est une façon de marteler très concrètement que les gâteaux Bonne Maman, c’est comme à la maison…

•s’assurer qu’on a bien tous les ingrédients, retourner chez l’épicier, doser, mélanger, se tromper, mettre dans les moules, faire trois tournées au four parce qu’on a un seul moule à 6 compartiments… ça prend beaucoup plus de temps que de passer à la caisse de la supérette avec sa boîte de financiers Bonne Maman. Les deux démarches sont donc complémentaires sans forcément s’exclure : vous pourrez frimer avec vos financiers maison si vous avez enfin trouvé 1 H 30 de libre dans l’après-midi… mais ça ne vous empêchera pas d’avoir 9 financiers Bonne Maman dans le placard sans plus d’histoires.

financiers amande Bonne Maman

A gauche, l’exemplaire maison. A droite, les triplés sortis de l’usine.

Ma curiosité étant piquée au vif, j’ai donc essayé la recette Bonne Maman en famille. Nous avons fait 18 financiers tout à fait merveilleux. J’ai battu les blancs en neige pour plus de moelleux et c’était top (c’est maladif ou quoi cette façon d’apporter sa touche perso ?). Le temps de cuisson de 12 mn à 170°C est parfait, même si on ne retrouve pas tout à fait le même croustillant de surface que dans ceux de la boîte. Et Bonne Mère, qu’est-ce qu’ils étaient bons !!!! Peut-être plus gourmands que ceux de Bonne Maman parce que mes moules sont plus grands.

Alors c’est bien tout ça, mais pour quels financiers est-ce la meilleure pub ? Pour ceux de Bonne Maman ou pour les miens ?  Je vous laisse y réfléchir. Vous y répondrez plus tard, la bouche pleine…

Rebonds :

financiersPour ceux qui s’intéressent autant aux financiers qu’aux financiers, je recommande la visite du site de l’ONG Finance Watch

>leur site est par ici

>un article sur eux par là 

 Pour ceux qui voudraient vraiment mettre de la lécithine de soja, j’ai découvert qu’on pouvait en acheter pour se lancer notamment dans la cuisine moléculaire. >>c’est par là

Pour ceux qui se demandent pourquoi ça s’appelle des financiers, la petite histoire… Pour certains, cette pâtisserie aurait été inventée par un pâtissier français pour régaler les financiers en redingote sans qu’ils se salissent les mains. Pour d’autres encore, ce gâteau doit son nom à la popularité rencontrée dans le quartier financier autour de la Bourse du Commerce de Paris. Pour d’autres, le nom viendrait du moule rectangulaire semblable à un lingot d’or utilisé par les pâtissiers… suisses.

Publicités

4 réflexions sur “Spéculations sur le financier

  1. Cedric dit :

    mmh, je vais me remettre aux fourneaux pendant les vacances pour impressionner belle-maman. Merci bonne maman ! 😉

  2. Erick dit :

    Personnellement, je préfère le financier
    qui fait croc que celui qui fait krach.

  3. Polina dit :

    Etonnant oui, mais au fond il ne s’agit que d’une technique de marketing supplémentaire, histoire de rassurer le client ;). Je ne doute pas cependant que la version maison doit-être encore meilleure, et particulièrement si l’on prend soin de l’adapter en l’améliorant en fonction de ses goûts. Bonne Maman ne perdra pas ses clients pour autant, je connais peu de personnes qui se font leurs propres gâteaux à chaque fois qu’ils ont une petite fringale qui s’annonce. Très joli blog et belle plume en passant !

  4. Merci beaucoup Polina. Je viens de m’abonner à votre blog… car il faut vous retourner le compliment. Quant aux techniques de marketing, j’aime bien leur faire quitter leurs sphères habituelles, pour les confronter à une analyse distante, « grattante » et amusée. Bons financiers à tous…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s