Le Bouton DARTY : une crise d’acné technologique ?

Une femme est experte en bouton, c'est bien connu...

Une femme est experte en bouton, c’est bien connu…

Il faut savoir tirer la sonnette d’alarme… et pas seulement dans les trains. C’est le mot d’ordre que DARTY veut remettre au goût du jour avec son Bouton. Une question sur le drôle de bruit que fait votre four à pyrolyse avant l’explosion ? Une envie de crise de nerfs, accroupi près de votre aspirateur souffreteux ? Une interrogation honteuse face à votre tablette maléfique ? Appuyez sur le Bouton qui a été préalablement installé dans votre logis, raccordé 24 h/24 en wi-fi à la plateforme Darty. Un conseiller vous rappellera aussitôt… sur votre téléphone (on n’est pas dans un ascenseur en panne non plus). Oui, c’est encore plus moderne qu’un numéro vert à composer avec tout plein de chiffres : même un chimpanzé attardé pourrait le faire. On imagine la déco chez vous si toutes les marques se mettaient à créer leur bouton SAV en wi-fi…

Le Bouton Durex dans la chambre à coucher, le Bouton Procter&Gamble près de la machine à laver, le Bouton Amazon accroché près de la bibliothèque… Une véritable crise d’acné technologique dans toutes les pièces. Mais ce qui est beau surtout, c’est ce geste dramaturgique : celui du consommateur tétanisé par le doute qui trouve dans l’énergie du désespoir la force d’appuyer sur le Bouton. Dans les jeux télévisés, il appuie quand il a la réponse. Là, il appuie pour tenter de l’obtenir.

Avec son Bouton, Darty veut sans doute installer durablement un réflexe conditionné de type problème maison >> solution chez Darty. Puisque l’homo numéricus appuie (il en a la pulpe des doigts toute surentraînée), alors on lui a trouvé une icône, comme sur un smartphône, mais à coller dans la maison. Comme ça, le technophile peut être fier de faire de la publicité pour la marque, après avoir payé 25 € son Bouton ainsi que 3 € d’abonnement mensuel. Vous trouvez ça dispendieux à l’heure où la grande encyclopédie mondiale et la musique universelle sont devenues gratuites ? Vous n’aurez qu’à mettre le réveil à 3 h du matin pour déranger suffisamment souvent tous ces conseillers insomniaques fidèlement reliés au Bouton. C’est le prix à payer pour rester moderne, les petits amis.

Publicités

Une réflexion sur “Le Bouton DARTY : une crise d’acné technologique ?

  1. Céka dit :

    Etrange, la pub version homme ne semble pas exister ? Y-aurait-t-il du machisme chez Darty ? Tiens, ça me donne des boutons…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s