Vouloir, c’est pouvoir ou… « Ma Vie en Mieux » !

Gretchen Rubin Ma Vie en Mieux Flammarion changer

Avec Gretchen Rubin, on cherche le muscle qui agit sur nos bonnes habitudes…

Même si rien n’a fondamentalement changé entre le 31 décembre et le 1er janvier, vous vous êtes peut-être acheté deux ou trois bonnes résolutions pour 2016. Vous êtes comme ça vous : en décembre, ça sent le sapin ; en janvier, on repart du bon pied. « Reloading », comme on dit dans les milieux connectés. Là où vous ne comptiez plus sur personne pour relever le défi comme Hercule, une femme d’exception peut vous aider : Gretchen Rubin, cette ancienne juriste à la Cour Suprême des États-Unis est partie à la recherche des lois qui régissent la façon dont nous adoptons les habitudes qui jalonnent notre vie quotidienne. Je l’avoue : elle m’a beaucoup impressionnée par sa détermination de scout à débusquer les secrets de notre volonté sur nous-mêmes. Alors, êtes-vous « Petit Soldat », « Pinailleur », « Oblatif », ou « Rebelle » ?

Gretchen Rubin est du genre à ne pas se laisser aller…

C’est une accro de la « To Do List » qui se lève à 6 h 30 même le dimanche et veut aider tout le monde à aller mieux. Elle a compris tout le paradoxe des bonnes habitudes : il faut réussir à faire en sorte qu’elles deviennent évidentes et automatiques pour échapper ensuite à toute délibération. Par exemple, vous ne décidez pas vraiment chaque soir de vous brosser les dents, c’est devenu une évidence qui n’est plus soumise au vote !

Gretchen, elle a aussi compris qu’elle n’était pas comme les autres et que s’il y a une vérité à retenir sur le sujet qui nous occupe, c’est bien celle-ci : ce qui marche sur les uns peut s’avérer inefficace chez les autres. C’est le genre humain qui veut ça… et c’est à nous de tester in vivo ce qui porte ses fruits pour notre cas personnel. Il s’agit donc de définir un cocktail de ruses, précautions et autres approches sur mesure pour que la graine prenne dans un terreau singulier par définition. Il faut commencer par nous observer pour nous appuyer sur nos faiblesses autant que sur nos qualités. Tous ceux qui auraient une tendance au dédoublement de personnalité peuvent retourner faire les soldes. Tout le truc consiste en effet à être à la fois l’observateur et l’observé, le Dr « Je te coache » et le Mister « J’ai du mal à changer ».

« Petit Soldat », « Pinailleur », « Oblatif », ou « Rebelle » ?

Dans « Ma Vie en Mieux », l’auteure établit d’emblée une classification de 4 « dispositions innées », en fonction de la facilité avec laquelle nous répondons ou résistons aux attentes émanant des autres… ou de nous-mêmes. Les « Petits Soldats » qui ne sont pas légion, adorent répondre aux attentes d’autrui comme aux leurs. Les cadres et les règles les ravissent. Les « Pinailleurs » sont des raisonneurs qui veulent savoir les tenants et les aboutissants avant de se lancer. Les « Oblatifs » ont besoin d’avoir à rendre des comptes pour se motiver : il faut donc qu’ils se créent des obligations extérieures (coach, date-limite, sanctions…) pour ne pas abandonner. Quant aux « Rebelles », il suffit de leur dire que quelque chose n’est décidément pas pour eux, pour qu’ils en aient tout à coup envie…

Gretchen, adepte du nudge sans le savoir ?

Une fois ces fondations posées, nous voici en train de suivre Gretchen dans sa vie de tous les jours pour nous transmettre nombre d’astuces à tester. La ruse est de rigueur aussi avec soi-même pour orienter notre comportement dans le bon sens : c’est ce qui m’a rappelé la méthode nudge, soft power libertarien destiné à faire évoluer les comportements autrement que par l’éternelle binôme « sanction/récompense ». Planification, responsabilisation, ressort financier, opportunisme de l’ « ardoise vierge », abstinence ou modération, commodité et incommodité, mise en place de garde-fous et de dérivatifs, dépistage des excuses, pièges de la récompense, utilisation avisée du couplage… la « boîte à outils » de Gretchen est pleine de ressources, son côté « Petit Soldat » assez attachant et son coaching toujours bienveillant. Vous y trouverez forcément la ruse comportementale à votre pointure.

Laisser-vivre ou « design de soi » ?

Mais il est temps je crois de prendre du recul depuis l’Antiquité (oui on ne paie pas le billet d’avion, donc on est comme ça chez VousTombePile)… Par son approche, Gretchen Rubin va dans le sens des stoïciens Sénèque ou Marc-Aurèle qui nous invitent à cultiver la maîtrise de soi en toutes circonstances. Elle marche également en toute humilité dans les traces de Michel Foucault. À la fin de sa vie, il prônait les techniques de soi qui, sur le plan philosophique, annonceront l’engouement actuel pour tout ce qui s’apparente au « développement personnel ». Mais une question demeure : jusqu’où pouvons-nous vouloir nous changer, nous « sculpter » ? En refermant ce livre, j’ai mesuré combien notre volonté sur nous-mêmes était parfois en manque de ressources et de clairvoyance. J’ai aussi pensé au fossé qui sépare peut-être deux types de personnes : celles qui veulent simplement se laisser aller à leurs penchants en laissant couler la vie comme elle va et ceux qui, jamais satisfaits de ce qu’ils sont, sont toujours en travail sur eux-mêmes. Gretchen ne nous dit rien là-dessus mais nous glisse page 139 une blague de psys qui m’a bien plu : « Combien de psys faut-il pour changer une ampoule ? Un seul mais il faut que l’ampoule ait envie de changer… ».

REBONDS :

Qui Vive Raphaël Enthoven> « A quoi servent nos bonnes résolutions ? » > le podcast de l’émission Qui Vive présentée par Raphaël Enthoven, avec Denis Moreau, Professeur de philosophie à l’université de Nantes

C’est quoi le nudge… une barre chocolatée ?

Publicités

8 réflexions sur “Vouloir, c’est pouvoir ou… « Ma Vie en Mieux » !

  1. véronique dit :

    Pfft la amchine vient d’avaler mon commebtaire, ça commence bien. Je disais que les gens qui s’emploient à écrire des livres pour nous mettre dans des cases me donnent de plus en plus de boutosn. N’empêche que cet article est fort bien écrit… Moi mes bonnes résolutions non pas de l’année amis de la vie sont de me rapprocher de la sagesse toltèque. Le niveau est tellement haut que je ne peux que faire des progrès. Et tant pis si mes placards ne sont pas rangés !

    • Merci merci Madame ! Vous faites bien référence aux 4 accords toltèques ? Effectivement, c’est le projet de toute une vie… Je ne sais pas ce qui est le plus dur pour moi : « Ne réagissez à rien de façon personnelle » ou « Ne faites aucune supposition ». Je me demande si ranger les placards n’est pas plus accessible 😉

  2. Lasnel Erick dit :

    « En janvier, on repart du bon pied ». C’est une bonne idée. Et si ça ne marche pas, il y aura toujours : « En mai, fais ce qu’il te plait ».

    • J’attends avec impatience vos suggestions pour février, mars et avril… Mes propositions personnelles : en février, mets dans le plat les pieds ; en mars, ne passe pas pour une garce ; en avril, deviens le nouveau lapin agile…

  3. Merci Anne pour ce billet haute-résolution… Un peu de mal aussi avec les typologies en général, mais bon ça donne matière à réfléchir. Un peu comme celle de Le Senne m’avait mis en route, à la fac, vers un connais-toi toi-même. ça ne date pas d’hier 😉 Pour les résolutions, perso, c’est un peu comme l’écriture : il faut que ça tape au carreau ! Là par exemple, pour 2016, ce serait : sim-pli-fier… Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Bref, certaines résolutions font du bien par leur seule énonciation. Pour le reste, avec ou sans résolutions, une seule certitude : j’évolue, donc j’existe.

  4. Claudio dit :

    Avant j’étais Coach.
    Puis, j’ai lu cette phrase : « celles qui veulent simplement se laisser aller à leurs penchants en laissant couler la vie comme elle va et ceux qui, jamais satisfaits de ce qu’ils sont, sont toujours en travail sur eux-mêmes »
    Maintenant, je suis juste Philosophe.

    • Merci Claudio pour ce commentaire qui m’a plongée dans une délicieuse perplexité. La philo, encore plus que le coaching, est une aventure si ne prend jamais fin. « Ce n’est pas le chemin qui est difficile. C’est le difficile qui est le chemin. » Kierkegaard…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s