Une soirée en porte-à-faux…

Ceux qui sont sur scène trouveront-ils la clé ?

Ceux qui sont sur scène trouveront-ils la clé ?

Si vous pouvez vous rendre à Vernon d’ici le 25 janvier, un rencontre théâtrale vous y attend. La troupe du Théâtre de l’Arrosoir y présente en effet  la pièce écrite par l’un des comédiens de la troupe, Cédric Dejoie. Une pièce épatante qui m’a… ouvert des portes. Si dans les vaudevilles, les portes claquent avec maestria, celle de « Porte-à-faux » a quelque chose de tout à fait particulier. Les personnages qui en passent le seuil découvrent qu’une porte d’entrée n’est pas toujours une porte de sortie. Un texte qui joue magistralement avec la symbolique et la richesse du langage autour de la porte. Un humour bienveillant avec nos failles de pauvres mortels. Une mise en scène jubilatoire. Nul doute que vous ne refermerez plus une porte sans penser à toutes celles que vous portez en vous.

La clé pour tout savoir sur le site du théâtre (le lieu, les dates et en plus des textes « bonus » sur la portée littéraire et symbolique de la porte)>>> toc, toc c’est par ici

 

Publicités

Et soudain, un inconnu vous écrit…

www.lettresduninconnu.frMême si les « gens numériques » se sont mis à écrire comme jamais (des SMS, des courriels, des posts, des tweets…), il est bien dommage que la belle lettre se perde… non à cause du facteur, mais avant même d’être écrite ! Pourtant, la lettre de chair et d’encre est irremplaçable, pliée dans une boîte, traversant les années, résistant aux déménagements, porteuse de phrases qui ne trouveraient leur place nulle part ailleurs.  J’ai donc trouvé parfaitement poétique et délicieuse l’idée de cette start-up parisienne qui a créé le site Lettre d’un inconnu.

Le principe : vous vous abonnez sur le site pour 6, 95 € par mois et vous recevez deux belles lettres d’un inconnu par mois. Au programme, des lettres qui racontent des anecdotes émouvantes, des histoires individuelles, des expériences de vie mémorables… Elles sont manuscrites ou tapées à l’ordinateur, imprimées sur un papier de qualité, et préparées une à une pour chaque abonné, adressées dans une enveloppe manuscrite, ornées d’un beau timbre.

L’idée a germé dans l’esprit d’une des créatrices lorsqu’elle a reçu 3 cartes de bonne année en réponse… aux 43 envoyées par ses soins ! Une belle idée littéraire à prendre au pied de la lettre pour ré-enchanter l’instant où vous ouvrez la boîte !

 Le lien qui nous reparle des belles lettres dans l’Express : ici

La carte des passages littéraires

www.cartographie-litteraire.netSi vous voulez rajouter des mots sur ce que vous voyez au fil de vos balades* touristiques, il n’y a pas que l’audioguide. Il y a aussi la Littérature. Une librairie strasbourgeoise a mis sur pied (oui, logique pour une balade*) un site web collaboratif qui consiste à cartographier les passages d’œuvres de grands écrivains du domaine public : cartographie-litteraire.net Vous cliquez sur la carte interactive et vous découvrez le texte en lien avec le lieu. Une visite entre les lignes qui relie le patrimoine littéraire et les outils magiques du présent, ça se met en signet !

 *Juste un détail, cela m’afflige quand je vois écrit quelque part que « Machin se ballade en Egypte ». Soyons clairs et je ne le redirai pas : on se balade au bras de son Romeo et on chante une ballade sous le balcon de la Juliette !

 

Vos emails torrides ? On en ferait presque un livre…

site memeoirs.comDans son livre « J T’M  L’amour est-il has been », le philosophe Yann Dall’Aglio nous dit l’importance pour un couple de sacraliser les moments délectables qui l’ont amené jusque-là. Car la mémoire du meilleur est le carburant indispensable lorsque le moins facile se présente à nous. Un « mausolée » virtuel de l’amour qui a ses dates-clés et ses rituels. Voici une pierre à l’édifice de votre Taj-Mahal version high-tech : le site internet Memeoirs propose de transformer vos emails passionnés en véritable livre à feuilleter encore dans 40 ans au coin du feu. Une sage décision… avant que la vidange inopinée de la corbeille jette dans les profondeurs de l’oubli vos talents épistolaires d’amoureux transi.

Brunch philo à la Villa Noème

D’un clic de souris, frappez à la porte de la Villa Noème. Vous êtes le/la bienvenu(e) dans un webzine culturel qui cultive un esprit positif et humaniste insufflé par de vraies rencontres. Priorité est donnée aux talents et aux regards nouveaux, loin du conformisme ambiant, soit tapageur, soit morose. A l’invitation de sa directrice de publication Emilie Provost , je contribue avec plaisir au numéro de novembre, dédié au cocooning… façon Villa Noème ! Ici pas de recette de tisane ou de masque aux plantes, pas de clichés rebattus sur l’art de buller. Alors, pour changer des poncifs sur les bonheurs du plaid en polaire, j’y propose un brunch philo un peu particulier… Lire la suite

Histoires de portables.com

Alors que seulement 49 % des français affirmaient en mars dernier qu’ils pourraient survivre à la disparition de leur portable sans difficulté, cette nouvelle névrose appelée « nomophobie » génère son lot d’anecdotes.  Les employés des boutiques de téléphonie mobile en sont les rapporteurs quotidiens et ont désormais leur blog où ils peuvent relater les plus cocasses et les plus désespérantes… Lire la suite

Si les murs ont des oreilles, les plantes peuvent parler.

Avec le langage des fleurs, on était bien loin de la vérité. « Passeur de sciences » et les artistes de Scenocosme nous éclairent sur le langage des plantes…

Je suis dans l’obligation de vous annoncer que des recherches très sérieuses laissent penser que les végétaux communiquent sûrement entre eux. Lire la suite