Devenez qui vous voulez…

devenez qui vous voulez 4GC’est officiel. Avec la 4G, vous pouvez dire au monde entier que vous êtes devenu qui vous vouliez. Le rapport ? C’est uniquement parce qu’une fois que vous serez vraiment devenu qui vous vouliez, vous ne pourrez bien sûr pas le garder pour vous : en effet, quel intérêt ? C’est là que l’individualisme égotique passe à la vitesse supérieure. Bouygues Telecom nous offre donc un spot grandiloquent comme il faut, c’est-à-dire destiné à redresser les poils du bras. Bon d’abord, il faut des enfants trop mignons qui veulent tous, c’est bien connu, être pompiers, astronautes ou journalistes. Une musique de « winner » capable de soulever tout un stade (les gens dedans, pas la pelouse et tout hein). Il faut aussi des personnes qui communiquent d’un bout à l’autre de la planète parce que c’est trop bien… et évidemment par l’intermédiaire d’images sur de multiples écrans qui sont nos nouveaux appendices socio-numériques. Mais moi, ce qui m’a titillée, c’est cette promesse impérative : « Devenez qui vous voulez ». Une idée aussi puissante que la 4G ?

Lire la suite « Devenez qui vous voulez… »

Publicités

Imaginez que l’image remplace le mot…

Aujourd’hui, l’opérateur Orange nous propose de télécharger aussi vite que nous parlons. Pour illustrer le propos, les personnages de la publicité échangent leurs impressions non pas avec des mots, mais en montrant à leur interlocuteur des images sur leur tablette tactile. Le raccourci hyperbolique me plonge dans une drôle de réflexion, articulée pour l’instant par des phrases. Imaginez qu’en 2 500 après J.C  on ne se parle plus avec des mots, mais par images interposées transmises entre smartphones depuis notre cerveau… Quelques reliquats primitifs sortiraient encore accidentellement de notre gorge : des cris d’effroi ou les râles de plaisir ! Nos prothèses numériques nous permettant de discuter à la vitesse de la lumière par télépathie 5.0, nous ne nous donnerions plus la peine de tourner des phrases avec des mots approximatifs… pour des interlocuteurs qui lisent tous des choses différentes entre les lignes.  Lire la suite « Imaginez que l’image remplace le mot… »