Parlez-vous l’esprit d’enfance ?

Esprit d'enfance, Roger-Pol Droit, Odile Jacob

Je vous présente mon véritable ours en peluche. Il n’a pas tout lu.

L’école est bientôt finie, mais l’esprit d’enfance toujours lui survit. Parfois, nous avons même tout intérêt à y puiser pour avancer dans notre vie d’adulte. Mais comment le retrouver ? Dans son tout dernier livre Esprit d’enfance, Roger-Pol Droit nous prend presque par la main pour ouvrir la malle du grenier… À propos de l’enfance, l’Histoire oscille, comme sur une balançoire : d’un côté, la relégation à l’ancienne d’une humanité en devenir qui ne doit pas parler à table ; de l’autre, le culte de l’enfant roi, génialement innocent et surtout « pourri-gâté ». On n’hésite pas non plus à dire que « la vérité sort de la bouche des enfants »… alors que ce dicton contredit d’emblée l’étymologie du mot enfant, qui vient du latin infans et qui veut justement dire « qui ne parle pas, qui n’a pas accès au langage ». On ne sait plus qui croire, je vous le dis.

L’esprit d’enfance n’est pas ce que vous croyez.

Au moins, avec Roger-Pol Droit, on déchire les belles images pour partir à la découverte de quelque chose de bien moins cliché et qui concerne tout autant les adultes. Pas de puérilité, ni d’enfantillage. Il est ici question de s’entraîner à replonger dans nos souvenirs et notre part enfouie d’enfance pour y retrouver cette distance étonnée qui nous rend plus vivants, de 7 à 107 ans. Oui, compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie, il serait temps de remettre à jour certaines expressions… Lire la suite

Il pleut, il nouille… c’était la Fête des Mères !

fête des mères nouilles

Ce jeu-concours alléchant des Bijouteries Murat a-t-il relancé la fabrication de collier de nouilles ?

J’ai croisé encore la semaine dernière des publicités qui se moquent du fameux collier de nouilles, celui qui a eu son heure de gloire dans les écoles maternelles… avant de devenir un cliché absolu. Mais quel est ce dédain pour ce cadeau de Fête des Mères « Made in France – 100 % fait avec le cœur » ? Derrière l’emblématique collier qu’aucune maîtresse n’ose plus mettre en chantier en avril… c’est toute la panoplie de la mère attendrie qui se fait traîner dans la boue mercantile, non de d’là… Lire la suite