Touche pas à mon soda !

orangina restez vivantsOn a connu des luttes plus nobles, mais on a celles qu’on mérite. Le mois dernier, un juge new-yorkais a décidé que la ville ne pouvait pas interdire les sodas géants, comme elle s’apprêtait à le faire pour lutter contre l’obésité. L’interdiction votée par le département de la santé de la mairie de New York devait viser le service de tous les sodas et boissons sucrées de plus de 47 centilitres (en dehors des  supermarchés et supérettes). Au nom de quoi le juge a-t-il interdit l’interdiction ? Au nom de la soif de liberté bien sûr… dans un pays qui aime bien la mettre à toutes les sauces.  Polémique intense dans une ville où on attribuerait 6 000 morts par an à l’obésité… et début de café-philo dans ma petite tête. Qu’est-ce que c’est au juste la liberté ? A cette question, on répond sans plus y réfléchir : « faire ce que je veux, sans contrainte ». C’est là que nos ennuis commencent, pris comme des garnements dans le pot à confiture de la contradiction… Lire la suite « Touche pas à mon soda ! »

Publicités