Il pleut, il nouille… c’était la Fête des Mères !

fête des mères nouilles

Ce jeu-concours alléchant des Bijouteries Murat a-t-il relancé la fabrication de collier de nouilles ?

J’ai croisé encore la semaine dernière des publicités qui se moquent du fameux collier de nouilles, celui qui a eu son heure de gloire dans les écoles maternelles… avant de devenir un cliché absolu. Mais quel est ce dédain pour ce cadeau de Fête des Mères « Made in France – 100 % fait avec le cœur » ? Derrière l’emblématique collier qu’aucune maîtresse n’ose plus mettre en chantier en avril… c’est toute la panoplie de la mère attendrie qui se fait traîner dans la boue mercantile, non de d’là… Lire la suite

Lundi, c’est pur esprit…

On ira tous au paradis Emmanuel Jaffelin FlammarionIl est 3 h 53 en ce lundi de Pentecôte. Ce n’est pas le moment précis où l’Esprit Saint* descend sur moi. C’est l’heure à laquelle le prince charmant qui partage ma couche se mouche. En ce morceau d’automne placé au mois de mai, les virus ont effectivement tenté un baroud d’honneur. Commencent alors pour moi deux heures d’insomnie qui, après un inévitable poélitage, ouvrent fortuitement le champ des possibles. « Et si le printemps ne revenait jamais ? Et si la croissance éternelle devenait enfin ce qu’elle est : une chimère ? Et si je m’achetais quand même un autre foulard à pois ? Et si en 2020 on travaillait tous 3 jours par semaine ? Et si… Lire la suite

Du Narcisse au Digital Citizen…

mon smartphone, ma vie 1C’est en sortant de l’excellente exposition « Eblouissants reflets » au Musée des Beaux-Arts de Rouen, sur le thème de l’eau chez les impressionnistes (je vous la conseille d’ailleurs…) que je suis tombée sur cette affiche pour le nouveau smartphone Samsung Galaxy S4. L’exposition que je venais de voir s’ouvre par la référence au mythe de Narcisse. Le personnage mythique qui tombe amoureux fou de son reflet dans l’eau a très tôt été associé à la figure de l’artiste qui se mire dans sa création, à la recherche d’une beauté aussi éphémère qu’inaccessible. En sortant du musée, je suis donc passée  des bords de Seine et des nymphéas au reflet de la « technomanie » qui nous vend l’objet ultime. « Mon smartphone, ma vie »… Voilà bien une déclaration brûlante dans un univers éthéré où chaque écran est une piscine dans laquelle je peux me mirer… Lire la suite

Notre vie est un grand louping.

ne rien louperIl se passe toujours quelque chose dans le centre-ville, mais aussi aux confins du Rajasthan, sur votre page Facebook, sur les 148 chaînes de télé du salon, sur la toile mondiale, etc.  45 billions d’opportunités d’épanouissement cérébral et sensoriel toutes les minutes… et toujours 24 pauvres heures dans une  journée. Avec tous nos outils connectés, s’il y a bien quelque chose qui s’est immiscé dans nos vies, c’est le vertige de la profusion permanente. Tant d’articles à lire, de vidéos à voir, de livres à dévorer et d’humains numériques à rencontrer… ça fiche tellement le tournis qu’on reste sur sa faim. Avez-vous senti  le renforcement de cette sensation de tout le temps louper quelque chose ? Lire la suite